Le tapis se nomme en japonais tatami. Ils sont fabriqués avec des couches de paille de riz superposées et entrecroisées puis compressées constituant le matelas, qui est recouvert d'une paille tissée de grande qualité. De nos jours, ils sont en matière synthétique. Le tatami permet de chuter en toute sécurité. Avant de monter sur le tatami, vous devez enlever vos chaussures, chaussettes ou zories (sandales traditionnelles en paille), en les plaçant sur le bord du tatami.

Ayez les pieds propres en montant sur le tatami : c’est une question d'hygiène et de respect envers votre professeur et les autres pratiquants. Le KEIKOGI doit être propre, sans odeur. Lavez- le régulièrement.

Lorsque vous montez sur le tatami, asseyez-vous en seiza (à genoux, assis sur les talons le dos bien droit) et saluez le Kamiza en penchant le buste vers l'avant jusqu'à l'horizontale. Conservez le dos bien droit tout en restant stable. Il faut saluer de la même manière lorsqu'on quitte le tatami, que ce soit temporairement ou définitivement. Toutefois, si l'on ne sort que pour quelques instants (pour une raison importante) le salut debout est suffisant. Dans un cas comme dans l'autre, il faut demander la permission au professeur si on désire quitter le tatami avant la fin du cours.